La particule ni en japonais (に)

BIenvenue dans cette leçon sur la particule ni (に) en japonais. に est une particule de cas (格助詞 – kakujoshi).

Ce qui signifie :

  1. Qu’elle se place après un nom.
  2. Que, quand on la change de place, le sens de la phrase change fondamentalement.

Voyons ce qu’elle veut dire et comment on l’utilise.

Vous commencez le japonais, et vous avez besoin de fixer vos connaissances ? Le Cahier d’exerices Assimil Japonais Débutants pourrait vous plaire.

Grands principes pour comprendre la particule ni en japonais

En pratique, on peut traduire に (ni) de différentes manières en français. Par exemple, les traductions « à », « de , « par » ou « pour » sont assez fréquentes. Mais ce ne sont que des traductions.

Or, les traductions en français sont rarement identiques à ce que dit réellement le texte japonais.

En réalité, le rôle de に (ni) est assez simple : cette particule sert à indiquer une position fixe.

Voici une façon de voir に (ni) qui peut vous aider.

On pourrait dire qu’elle sert à pointer du doigt.

  • Par exemple, imaginez que vous avez en face de vous une horloge, un calendrier ou encore une feuille avec une liste (d’objets, de personnes, de lieux).
  • に (ni) vous permet d’ajouter une information, comme si on vous demandait « Où », « Quand », « À qui », « Pour qui ? », etc., et que, pour répondre à la question, vous placiez votre doigt sur la feuille, le calendrier, etc.

Usages concrets

La particule に suit toujours les principes que nous venons d’énoncer. Cependant, la pratique est un peu plus difficile que la théorie. En effet, ses caractéristiques lui offrent un panel d’utilisation plutôt large.

Voici les principales possibilités.

Marquer une position dans le temps ou l’espace

L’usage le plus évident de la particule に (ni) en japonais est d’indiquer une position dans le temps ou l’espace. Cette position peut être extrêmement concrète :

ローマはイタリアにある。
-
Rōma-wa Itaria-ni aru.
Rome[thème] Italie[-position] exister.
Rome est en Italie.
En ce qui concerne Rome, (elle) existe en position d'Italie.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.
来週の日曜日に釣りを教えてあげよう。
らいしゅうのにちようびにつりをあげよう。
raishū-no nichiyōbi-ni tsuri-o oshie-te age-yō.
semaine.prochaine[-possesseur] dimanche[-position] pêche[-victime] enseigner[-liaison] s'elever.en.faisant.la.faveur.
Dimanche prochain, je t'apprends à pêcher.
En position du dimanche de la semaine prochaine, j'enseigne la pêche puis je m'élève en t'en faisant la faveur.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.
私は今朝成田空港に着いた。
わたしはけさなりたくうこうについた。
watashi-wa kesa naritakūkō-ni tsui-ta.
je[-thème] ce.matin aéroport.de.narita[-position] arriver[-passé].
Je suis arrivé à l'aéroport de Narita ce matin.
En ce qui me concerne, ce matin (je) suis arrivé en position de l'aéroport de Narita.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Mais elle peut aussi être plus métaphorique, philosophique. C’est notamment le cas dans になる (ni naru), « être (en position de) », que l’on traduit souvent par « devenir » :

僕は父親になる。
ぼくはちちおやになる。
boku-wa chichioya-ni naru.
Je[-thème] père[-position] être.
Je vais devenir papa.
En ce qui me concerne, (je) suis en position de père.
Proposée par Ninja sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Précisions

Comme nous l’avons dit plus haut, に (ni) permet de pointer du doigt.

Or, il serait absurde de pointer certaines choses du doigt. Par exemple, un lieu dans lequel on agit, un lieu que l’on traverse ou un endroit dont vous sortez. De la même manière, on ne peut pas pointer une durée du doigt.

Dans ces cas là, on utilise les particules suivantes :

  • pour indiquer un lieu dans lequel on agit ou une durée, on utilise la particule d’enceinte で (de).
  • pou indiquer un endroit où on passe ou dont on sort, on utilise la particule de victime を (o).

De plus, dans le même esprit, on n’utilise pas に (ni) quand on parle de temps relatif (demain, aujourd’hui, etc.).

Si vous dites 明日 (ashita), « demain », ou 昨日 (kinō), « hier », vous n’allez donc pas utiliser に (ni). En effet, ce ne sont pas vraiment des positions précises, mais plutôt des concepts qui dépendent d’où vous vous trouvez vous-même dans le temps à ce moment-là.

Indiquer un objectif

La particule ni (に) en japonais permet également d’indiquer un but, un objectif.

Ce but peut être une personne, un destinataire. Voici deux exemples :

私はよく川へ泳ぎに行く。
わたしはよくかわへおよぎにいく。
watashi-wa yoku kawa-e oyogi-ni iku.
Je[-thème] souvent rivière[-direction] nager[-but] aller.
Je vais souvent nager à la rivière.
En ce qui me concerne, souvent (je) vais pour nager vers la rivière.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.
私はそれを小さな男の子にあげた。
わたしはそれをちさなおとこのこにあげた。
watashi-wa sore-o chisana otoko-no ko-ni age-ta.
Je[-thème] cela[-victime] petit homme[-catégorie] enfant[-but] s'élever.en.donnant[-passé].
Je l'ai donné à un petit garçon.
En ce qui me concerne, (je me) suis élevé en donnant cela à un enfant de la catégorie des hommes.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Au fur et à mesure que vous lisez et écoutez du japonais, vous allez vour rendre compte que cet usage est paticulièrement fréquent. Il est parfois perçu comme difficile à comprendre, mais l’idée de base reste la même : on pointe quelque chose ou quelqu’un du doigt.

Vous avez besoin d’un dictionnaire français-japonais et japonais-français complet et agréable à consulter ? Celui proposé par Assimil pourrait bien vous intéresser.

Établir la source de quelque chose

On peut pointer du doigt nos objectifs. Mais on peut aussi pointer du doigt la source d’une chose :

息子に夕食を作ってもらった。
むすこにゆうしょくをつくってもらった。
musuko-ni yūshoku-o tsukut-te morat-ta.
mon.fils[-source] dîner[-victime] confectionner[-liaison] recevoir.le.bénéfice[-passé].
Mon fils m'a préparé le dîner.
(J'ai) reçu le bénéfice de confectionner le dîner par mon fils.
Proposée par small_snow sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Notez que la particule から (kara) peut jouer ce même rôle. D’ailleurs, dans certaines phrases (selon le sens voulu), に (ni) et から (kara) sont interchangeables.

Indiquer l’élément de comparaison

Enfin, dans le même esprit, に (ni) permet d’indiquer (ou de pointe du doigt) un élément auquel on compare une chose ou une personne.

妹は母に似ている。
いもうとはははににている。
imōto-wa haha-ni ni-te iru.
ma.petite.sœur[-thème] ma.maman[-élément de comparaison] être.similaire[-liaison] être.en.cours.
Ma petite sœur ressemble à ma mère.
En ce qui concerne ma petite sœur, (elle) est similaire à ma maman, et c'est en cours.
Proposée par bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Notions avancées sur la particule ni en japonais

Comme vous l’avez vu, la particule に (ni) est riche de possibilités et peut paraître complexe ! Mais ne vous en faites pas, tout vient à point à qui sait atteindre. Soyez patients, lisez du japonais, et votre compréhension va s’affiner naturellement au fil du temps.

Gardez juste une chose à l’esprit : il n’y a pas de piège.

Cette particule fonctionne toujours comme nous venons de le décire.

Une fois que vous avez bien assimilé les bases, vous pouvez aborder quelques notions avancées.

Si vous êtes confiants, continuez votre lecture !

Voici trois points supplémentaires auxquels prêter attention à propos de la particule に (ni).

Listes

On peut lister des choses avec la particule に (ni), dans une structure de type AにBに, etc. C’est logique : on reste sur cette même idée de pointer du doigt.

Cette structure n’est pas ultra fréquente, mais elle existe. Ne soyez pas étonnés si vous la rencontrez.

Particules composées

Ensuite, il arrive que pointer du doigt ne soit pas suffisant. On peut avoir envie d’ajouter des nuances, d’être un peu plus subtil. Pour ce faire, le japonais utilise ce que l’on appelle parfois les particules de cas composées.

En japonais, on dit 複合格助詞 (fukugōkakujoshi).

Ce sont des structures qui prennent généralement cette forme :

particule de cas (格助詞 – kakujoshi) + verbe (動詞 – dōshi) + particule(s) (助詞 – jōshi).

En réalité, ces structures fonctionnent exactement comme d’habitude. Elles obéissent aux règles habituelles de la langue japonaise. Mais, du fait de leur sens, elles sont utilisées assez souvent, pour signifier des choses diverses.

Voici quelques exemples pour vous aider à comprendre :

  • に対して (ni taishite) se compose de trois mots.
    • En premier lieu, la particule に (ni).
    • Ensuite, le verbe 対す (taisu) qui signifie, entre autres « faire face », ici à la forme connective (連用形 – renyōkē).
    • Enfin, la particule て (te), qui sert à marquer une liaison, et que l’on traduit souvent par « et » ou « puis ».

En français, on va souvent traduire par « envers », « avec », mais aussi parfois par « contre ».

Cependant, en japonais le sens est : en faisant face à

On pourra ainsi dire 子供に対して (kodomo-ni taishi-te), qui veut littéralement dire en faisant face aux enfants, mais que l’on traduira souvent par « envers/avec les enfants » en français.

Mais aussi 意見に対して (iken-ni taishi-te), qui veut littéralement dire en faisant face à l’opinion, et qui pourra parfois se traduire par « opposé à l’opinion ».

  • によって (ni yot-te) est aussi une structure de ce genre, et comporte là encore trois mots.
    • La particule に (ni).
    • Puis, le verbe 因る (yoru), qui signifie entre autres « être dû », ici à la forme connective (連用形 – renyōkē).
    • Et la particule de liaison て (te), très fréquente dans les particules composées.

En français, on va traduire cela par « dû à », « en raison de », « (réalisé) par », « selon », « en fonction de » et bien d’autres mots. Si on analyse depuis la traduction, l’idée est difficile à comprendre.

En japonais, le sens est : en étant dû à

On pourra ainsi direフランスの 作家によって (furansu-no sakka-ni yot-te), littéralement, « en étant dû à un écrivain », qui se traduira souvent par « (écrit, fabriqué, réalisé, etc.) par un écrivain français ».

Mais aussi 国々によって (kuniguni-ni yot-te), « en étant dû aux pays », qui se traduira souvent par « en fonction du pays » en français.

Il y a de nombreuses particules de cas composées en japonais, nous ne vous avons présenté ici que deux exemples. La particule に (ni) est fréquemment présente dans ce type de structures, ce qui rend à la rendre complexe aux yeux de certains. Néanmoins, comme nous venons de le voir, elle fonctionne exactement de la même manière que d’habitude.

Confusions possibles

La particule に se place toujours après un nom. Ne la confondez pas avec :

  • La terminaison に (ni) de certains mots conjugués
    • Les adjectifs en na (形容動詞 – kēyōdōshi) à la forme connective (連用形 – renyōkē).
    • Les auxiliaires (助動詞 – jodōshi) そうだ (sōda) et ようだ (yōda) à la forme connective (連用形 – renyōkē).
  • Le caractère に qu’on trouve dans certaines conjonctions (接続詞 – setsuzokushi).
    • Par exemple, それに (soreni) est une conjonction qui veut dire « de plus ».
    • Elle contient le hiragana に (ni), mais c’est simplement un morceau du mot, ce n’est pas la particule (même s’il y a parfois un lien étymologique).
  • De la même manière, on considère la particule のに (noni) comme un seul mot.
    • Il s’agit d’une particule de conjonction (接続助詞 – setsuzokujoshi) indiquant le regret ou la déception.

Recommandations

Nous vous invitons à découvrir les outils d’apprentissage suivants :

Meilleures ventes Amazon sur les verbes japonais
1

600 Basic Japanese Verbs: The Essential Reference Guide: Learn the Japanese Vocabulary and Grammar You Need to Learn Japanese and Master the JLPT (Eng ...

amazon
11.07
2

Complete Japanese Verb Guide: Learn the Japanese Vocabulary and Grammar You Need to Learn Japanese and Master the JLPT (English Edition)

amazon
11.81
3

Japanese Verbs (Super Reviews Study Guides) (English Edition)

amazon
5.58
4

Japanese Verbs: A Quickstudy Laminated Reference Guide

amazon
6.83
5

The Handbook of Japanese Verbs (6 x 7.7)

amazon
32.46
Meilleures ventes Amazon de Yasunari Kawabata
1

Kyôto

amazon
6.20
2

Les Belles Endormies

amazon
5.90
3

Pays de neige

amazon
6.90
4

Première neige sur le Mont Fuji

amazon
8.49
5

The Master of Go

amazon
12.28

Si vous appréciez notre travail, le meilleur moyen de nous aider est de cliquer sur les liens ci-dessus. Nous pourrons alors toucher des commissions sur vos achats, même si vous commandez d’autres produits que ceux indiqués. C’est ce qui nous permet de financer ce site 100% gratuit, et nous vous en remercions.

Conclusion

Merci d’avoir lu cet article !

Vous avez la possibilité de découvrir nos cours de japonais les plus récents sur cette page. Pour avoir une approche structurelle et organisée de la langue, nous vous invitons à suivre notre parcours grammaire.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer des modifications, n’hésitez pas à profiter de l’espace commentaires ci-dessous. Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux (Instagram/Facebook/Twitter).

Nos sources sur la particule ni en japonais

Joshi-towa (1) kakujoshi (upwrite.jp)

Omona kakujoshi-no yōhō (kokugoubunpou.com)

Illustration (cover et bandeau de partage) : photographie de Basile Morin sur Wikimedia Commons. CC BY-SA 4.0.

Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez nous aider en le partageant :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Transparence. Le Cherche lettres est un site gratuit financé par les liens affiliés. Lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans un encadré gris comme celui-ci, vous pouvez être redirigés sur des sites d’e-commerce (Amazon, la Fnac, etc.) Nous pouvons alors toucher une commission sur vos achats, sans aucun frais additionnels pour vous.

C’est également le cas lorsque vous cliquez sur les liens de produits Meilleures ventes, ou sur les boutons « Vérifier » situés sous les titres et images de livres.

Erreurs et améliorations. Certains de nos articles peuvent, involontairement, contenir des informations erronées ou des fautes d’orthographe. Parfois, ils ont simplement besoin d’être améliorés pour gagner en clarté. C’est pourquoi nous avons une politique de relecture permanente. En savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.