Le passé en japonais : le jodōshi た – だ (ta – da)

Bienvenue dans cette leçon sur le passé en japonais.

Aujourd’hui, nous allons aborder un auxiliaire (助動詞 – jodōshi) extrêmement fréquent. Il s’agit de た – だ (ta – da). Ce mot peut en réalité jouer quatre rôles. Cependant, ces rôles sont tous liés aux notions de passé et d’accomplissement.

Afin de maîtriser les bases de la conjugaison japonaise plus rapidement, vous pouvez vous intéresser à des ouvrages tels que 600 Basic Japanese Verbs ou The Handbook of Japanese Verbs (tous les deux en anglais).

Les quatre rôles de l’auxiliaire た – だ (ta – da)

Voici les quatre rôles que peut jouer l’auxiliaire た – だ (ta – da) en japonais :

  • 過去 (kako) : passé.
  • 完了(kanryō) : achèvement.
  • 存続 (sonzoku) : continuité.
  • 確認 (kakunin) : confirmation.

Voici plus de détails sur ces mots :

Vocabulaire et kanji pour 過去
TracéSensKunyomiOnyomiTraitsRadical
laisser
quitter

sa

ko
キョ
kyo
5
dépasser
excéder
passer (temps)
あやま
ayama

su

ka
12⻌ (辵,辶)
Vocabulaire et kanji pour 完了
TracéSensKunyomiOnyomiTraitsRadical
finir
terminer
-リョウ
ryō
2
complet
complétude
-カン
kan
7
Vocabulaire et kanji pour 存続
TracéSensKunyomiOnyomiTraitsRadical
exister
savoir
-ソン
son
ゾン
zon
6
continuerつづ
tsuzu
ゾク
zoku
13糸 (糹) fil ito
Vocabulaire et kanji pour 確認
TracéSensKunyomiOnyomiTraitsRadical
reconnaîtreみと
mito
ニン
nin
14言 (訁)
certain
vérifier
たし
tashi
かく
kaku
15

Les notions de passé et d’achèvement sont plutôt simples à comprendre : た – だ (ta – da) permet de parler de ce qui se passait auparavant, ou de ce qui est complètement terminé.

En revanche, la notion de continuité peut paraître plus difficile à envisager. En fait, dans certains contextes, た – だ permet de parler de quelque chose qui s’est passé et est encore en cours. Un exemple rendra peut-être cela un peu plus clair. Regardez donc la phrase suivante :

カップが割れた。
カップが割れた。
kappu-ga ware-ta.
tasse[-rôle-principal] se-casser[-continuité]
La tasse est brisée / La tasse s'est cassée.
( La tasse a effectué l'action de se briser, et cela continue).
© arnab sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

Dans cette phrase, on comprend que la tasse s’est brisée dans le passé, et que cela continue, elle reste brisée.

Attention : on ne peut pas utiliser た – だ (tada) pour les choses qui sont en train de se passer au moment où on parle.

Enfin, la notion de confirmation peut elle aussi paraître moins évidente. En fait, parfois, l’auxiliaire た – だ (ta – da) prend une connotation proche de « c’est vrai que c’était … » ou « c’était donc … », il indique qu’on s’est rendu compte de quelque chose après coup ou que quelque chose nous est soudainement revenu à l’esprit.

Un point sur la « forme passée » en japonais

Si vous avez lu ces leçons dans l’ordre, vous êtes habitués de cette rengaine. En effet, comme pour la « forme polie » ou la « forme négative », il n’y a pas vraiment de forme passée des verbes en japonais.

Prenons un exemple avec la phrase 食べた (tabe-ta) que l’on peut traduire par « J’ai mangé », « On a mangé », etc.

Elle est en fait constituée de deux mots :

  • 食べ (tabe), qui est la forme connective (連用形 – renyōke) du verbe 食べる (taberu), « manger ».
  • た (ta), qui est un auxiliaire (助動詞 – jodōshi). Ici, il est à la forme prédicative (終止形 – shūshikē). Ce mot est rattaché au verbe, mais il ne fait pas partie du verbe.

En gardant cela à l’esprit, vous serez capables de comprendre beaucoup plus facilement certaines structures.

Conjugaison de l’auxiliaire た – だ (ta – da)

Voici comment on conjugue l’auxiliaire た – だ (ta – da) :

未然形
(mizenkē)
連用形
(renyōkē)
終止形
(shūshikē)
連体形
(rentaikē)
仮定形
(katēkē)
命令形
(mērēkē)
たろ
taro
だろ
daro
-
ta

da

ta
たら
tara
だら
dara
-

Comme vous pouvez le remarquer, l’auxiliaire commence d’ordinaire par le son t. Toutefois, parfois, pour faciliter la prononciation, on le fait commencer par le son d.

L’auxiliaire た – だ (ta – da) commence par le son d quand il suit les verbes qui sont terminés par les hiragana ぶ (bu), ぐ (gu), ぬ (nu) ou む (mu) à la forme prédicative (par exemple, 遊ぶ (asobu), « jouer », 泳ぐ (oyogu), « nager », 死ぬ (shinu), « mourir » ou 頼む (tanomu), « demander »).

Vous cherchez une méthode de japonais conçue pour les autodidactes qui veulent progresser rapidement ? Dans ce cas, vous pouvez vous intéressez à Banzai. Pour en profiter pleinement, il est préférable d’avoir déjà quelques notions.

Connexions possibles avec l’auxiliaire た – だ (ta da)

Voici un récapitulatif des connexions possibles pour l’auxiliaire た – だ (ta – da).

Mots pouvant précéder た – だ (ta – da)

Types de motsFormes de た - だ
動詞 - 助動詞 (sauf ん)
→ 連用形
Toutes
  • Devant l’auxiliaire た – だ (ta – da), on utilise la forme connective avec changement euphonique des verbes et de l’auxiliaire たがる (tagaru).
  • On utilise la forme connective en かっ des adjectifs en i et des auxiliaires suivant le modèle des adjectifs en i.
  • On utilise la forme connective en だっ des adjectifs en na et des auxiliaires suivant le modèle des ajdectifs en na.

→ た – だ (ta – da) peut suivre la plupart des autres auxiliaires (助動詞 – jodōshi), à condition qu’ils aient une forme connective (連用形 – renyōkē). Il ne suit toutefois pas la forme connective ず (zu) de l’auxiliaire ぬ – ん (nu – n).

Mots pouvant suivre た – だ (ta – da)

Voici une partie des mots pouvant suivre l’auxiliaire た – だ (ta – da) :

未然形 (たろ - だろ)
Forme irrealis taro - daro
終止形 (た - だ)
Forme prédicative ta - da
-
連体形 (た - だ)
Forme attributive ta -da
とき
仮定形 (たら - だら)
Forme hypothétique tara - dara

Exemples

Voici quelques exemples d’usage de た – だ (tada) :

楽しかった。
たのしかった。
tanoshikat-ta.
amusant[-passé].
C'était amusant / Je me suis amusé.
© tatoebane sur tatoeba.org. CC BY 2.0.
地震だった?
じしんだった?
jishin-dat-ta?
séisme[-affirmation][-passé]?
C'était un séisme ?
© small_snow sur tatoeba.org. CC BY 2.0.
いつ起きたの?
いつおきたの?
itsu oki-ta-no?
quand se-lever[-passé][-question]?
Quand est-ce que tu t'es levé ? / Quand est-ce que vous vous êtes levés ?
© bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

La forme hypothétique たら (tara)

La forme hypothétique en たら (tara) de た – だ (ta – da) est parfois présentée comme une sorte de conditionnel. En effet, en français, on la traduit souvent par si. Cependant, les choses sont un peu plus subtiles.

Prenons deux exemples.

どこに座ったらいいですか。
どこにすわったらいいですか。
doko-ni suwat-tara ii-desu-ka.
où[-position] s'asseoir[-hypothèse d'accomplissement] bien[-affirmation polie][-question].
Où devrais-je m'asseoir ?
( Où serait-il bien que l'action de s'asseoir soit accomplie ?)
© small_snow sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

→ Ici, on demande un conseil. 座ったら (suwat-tara) comprend deux mots :

  • 座っ (suwa’) qui est la forme connective avec changement euphonique du verbe 座る (suwaru), « s’asseoir ».
  • たら (tara) est la forme hypothétique de l’auxiliaire た – だ (ta – da).

Mis ensemble, 座ったら (suwat-tara) signifient en fait « Dans l’hypothèse où l’action de s’asseoir est accomplie ».

明日帰ったら電話します。
あしたかえったらでんわします。
ashita kaet-tara denwashi-masu.
demain rentrer.à.la.maison[-passé] téléphoner[-politesse].
Je téléphonerai demain une fois rentré à la maison.
(Demain, après que l'action de rentrer à la maison est accomplie, je téléphone).
© bunbuku sur tatoeba.org. CC BY 2.0.

→ Cette fois-ci, on annonce ce qui va se passer une fois arrivé chez soi.

On peut là encore décomposer 帰ったら (kaet-tara) en deux mots :

  • 帰っ (kae’) est la forme connective avec changement euphonique du verbe 帰る (kaeru), « rentrer chez soi ».
  • たら est la forme hypotéthique de l’auxiliaire た – だ (ta – da).

Néanmoins, ici, la nuance de sens est différente. En effet, dans cette phrase, l’idée véhiculée est plutôt « Dans la situation où l’action de rentrer chez soi est achevée… », ou « Une fois l’action de rentrer chez soi achevée… ». On parle d’une chose qui va arriver une fois qu’une autre chose ce sera passée au préalable.

Comment faire la différence entre ces deux usages ? La réponse est à la fois simple, et peut-être un peu décevante, mais cela vient avec l’expérience et en prêtant attention au contexte.

Le passé en japonais… avec un peu de courtoisie

Si vous voulez parler du passé en japonais avec un niveau de courtoisie un peu plus élevé que le registre neutre, voici comment faire en fonction du type de mot.

Verbes

Pour les verbes, il y a une structure consacrée :

Verbe à la forme connective + まし + た.

Essayons de dire « J’ai mangé » ou « J’ai bu » dans un registre de langue courtois :

  • 食べる (taberu) signifie « manger ».
    • Je passe le verbe à la forme connective : 食べ(taberu) → 食べ (tabe).
    • J’y attache l’auxiliaire de courtoisie ます(masu) à la forme connective : 食べまし (tabemashi).
    • Enfin, j’attache à ces deux mots l’auxiliaire du passé た (ta) : 食べました (tabemashita).

Adjectifs en i

Pour les adjectifs en i, vous attachez l’auxiliaire た (ta), puis vous ajoutez l’auxiliaire です, qui joue le rôle de marqueur de courtoisie.

  • D’abord, on passe l’adjectif en i à la forme connective : 高 (takai) → 高かっ (takaka’).
  • Ensuite, on attache l’auxiliaire du passé た (ta) : 高かっ (takakat-ta).
  • Enfin, on ajoute l’auxiliaire です (desu) pour signifier la courtoisie : 高かったです(takakat-ta-desu).

Adjectifs en na

Pour exprimer le passé des adjectifs en na en japonais avec courtoisie, on procède ainsi :

  • On prend le radical 語幹 (gokan) du mot.
  • On y attache でし (desu) : 静かでし (shizuka-deshi).
  • Enfin, on ajoute た : 静かでした (shizuka-deshi-ta).

Noms

Enfin, pour les noms, la procédure est identique à celle utilisée pour les adjectifs en na.

  • On prend un nom, par exemple 医者 (isha), « médecin », « docteur ».
  • On y attache la forme connective de l’auxiliaire です (desu), c’est-à-dire でし (deshi) : 医者でし (isha-deshi).
  • Enfin, on ajoute た : 医者でした (isha-deshi-ta).

La négation au passé

→ Afin de comprendre cette partie, nous vous recommandons d’avoir lu au préalable notre article sur la négation en japonais.

On peut ajouter でし + た derrière l’auxiliaire ん (n) :

  • 分かりません (wakari-mase-n) → わかりませんでした (wakari-mase-n-deshi-ta).
  • 高くありません (takaku ari-mase-n) → 高くありませんでした (takaku ari-mase-n-deshi-ta).
  • 静かではありません (shizukade-wa ari-mase-n) → 静かではありませんでした (shizukade-wa ari-mase-n-deshi-ta).
  • 学生ではありません (gakusē-de-wa ari-mase-n) → 学生ではありませんでした (gakusē-de-wa ari-mase-n-deshi-ta).

Ou on peut ajouter た + です derrière l’adjectif en i ない (nai) :

  • 高くなかった (takaku nakat-ta) → 高くなかったです (takaku nakat-ta-desu).
  • 静かじゃなかった (shizuka-ja nakat-ta) → 静かじゃなかったです (shizuka-ja nakat-ta-desu).
  • 学生じゃなかった (gakusei-ja nakat-ta) → 学生じゃなかったです (gakusē-ja nakat-ta desu).

Recommandations

Nous vous invitons à découvrir les outils d’apprentissage suivants :

Ouvrages cités dans cet article

600 Basic Japanese Verbs: The Essential Reference Guide

amazon
16.88

Banzai Méthode de Japonais avec Fichiers Audio à Télécharger

amazon
32.00

The Handbook of Japanese Verbs

amazon
17.68
Meilleures ventes Amazon de méthodes de japonais
1

40 leçons pour parler japonais

amazon
10.80
2

Banzai Méthode de Japonais avec Fichiers Audio à Télécharger

amazon
32.00
3

Manekineko japonais : Méthode de japonais pour les collèges et lycées

amazon
15.00
4

Miniland 95084 Set Guide d’Apprentissage pour soroban et boulier Japonais

amazon
26.40
5

Méthode de Japonais: Ecrire les Hiragana - Katakana et parler japonais

amazon
15.99

Si vous appréciez notre travail, le meilleur moyen de nous aider est de cliquer sur les liens ci-dessus. Nous pourrons alors toucher des commissions sur vos achats, même si vous commandez d’autres produits que ceux indiqués. C’est ce qui nous permet de financer ce site 100% gratuit, et nous vous en remercions.

Conclusion

Merci d’avoir lu cet article !

Vous avez la possibilité de découvrir nos cours de japonais les plus récents sur cette page. Pour avoir une approche structurelle et organisée de la langue, nous vous invitons à suivre notre parcours grammaire.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer des modifications, n’hésitez pas à profiter de l’espace commentaires ci-dessous. Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux (Instagram/Facebook/Twitter).

Nos sources sur le passé en japonais

Jodōshi (kokubunpou) (wikipedia.org)

Jodōshi 「ta」no katsuyō・tsukaikata (upwrite.jp)

Ta (wiktionary.org)

「ta (da)」 (kokugobunpou.com)

Illustration de couverture : Photo de Ryutaro Tsukata provenant de Pexels.

Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez nous aider en le partageant :

Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Transparence. Le Cherche lettres est un site gratuit financé par les liens affiliés. Lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans un encadré gris comme celui-ci, vous pouvez être redirigés sur des sites d’e-commerce (Amazon, la Fnac, etc.) Nous pouvons alors toucher une commission sur vos achats, sans aucun frais additionnels pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.