Les outils de l’immersion en japonais

Bienvenue dans cet article concernant les outils de l’immersion en japonais !

Vous avez sûrement entendu que pour bien apprendre une langue, rien ne valait un voyage. En effet, il est évident que si vous vous promenez dans Tōkyō, vous serez exposés à du japonais fréquemment.

Cependant, tout le monde ne peut pas partir au Japon sur un coup de tête.

Et il est tout à fait possible de s’exposer au japonais volontairement, depuis chez soi, grâce à Internet et aux livres. Pour cela, il suffit d’avoir les bons outils. Voici une sélection.

Le Dictionnaire bilingue français-japonais

Lorsque l’on débute en japonais, on rencontre souvent des caractères inconnus et des mots nouveaux. C’est d’ailleurs une bonne chose. En effet, cela va vous permettre d’enrichir votre vocabulaire et de découvrir certaines expressions courantes.

En toute logique, vous allez avoir besoin de traduire les mots découverts. Le premier outil clé de l’immersion en japonais est donc un dictionnaire bilingue. Sur la Toile, vous disposez de plusieurs options :

  • dictionnaire-japonais.com : ce site gratuit a l’avantage de la simplicité. Il est peu détaillé, mais peut suffire pour débuter doucement. C’est un site participatif, qui contient parfois des erreurs.
  • Wiktionnaire : il s’agit d’un des projets de la Wikimedia Foundation (qui propose, entre autres, Wikipédia). C’est sans aucun doute l’outil le plus complet et le plus riche en informations. Cependant, comme les traduction en plusieurs langues sont mélangées sur une même page, il faut souvent accepter de passer un peu de temps à chercher ce qui vous intéresse vraiment. C’est l’outil que nous recommandons.
  • (pour les anglophones) Jisho : si vous maîtrisez la langue de Shakespeare, vous avez la possibilité d’utiliser ce dictionnaire en ligne qui se distingue par sa base de données particulièrement riche.

Vous cherchez plutôt un format papier ? Vous pouvez vous orienter vers le Dictionnaire Assimil Japonais, ou vers le Larousse Maxi Poche + Japonais (français-japonais uniquement).

L’indispensable de l’immersion en japonais : le dictionnaire japonais-japonais

En règle générale, lorsque nous apprenons une langue, nous avons le réflexe de nous procurer un dictionnaire bilingue. En revanche, nous sommes moins nombreux à penser aux dictionnaires entièrement dans la langue apprise. Pourtant, il s’agit d’outils qui permettent de progresser de façon spectaculaire !

De plus, si vous suivez les leçons de japonais du Cherche lettres, vous saurez comment profiter pleinement d’un dictionnaire japonais. Voici les possibilités qui s’offrent à vous :

  • Wiktionary (JP) : nous vous recommandons de mettre cette page dans vos favoris immédiatement. C’est une ressource extrêmement précieuse. Il s’agit en effet d’un dictionnaire japonais-japonais entièrement gratuit et extrêmement complet. C’est une vraie perle.

Vous avez aussi la possibilité de vous procurer des formats papier, mais ils coûtent plutôt cher. Parmi les articles faciles à commander, on trouve par exemple le Rēkai Gakushū Kokugo Jiten, une référence colorée pour écoliers, disponible en pack avec un sac Détective Conan et un dictionnaire des kanji (ceux appris en primaire).

L’extension indispensable

Sur Internet, on trouve énormément de contenus en japonais. Cependant, regarder à chaque fois dans un dictionnaire pour trouver le sens et la prononciation d’un mot peut s’avérer fastidieux. Surtout si on débute et que l’on manque de vocabulaire. Toutefois, il existe une extension pour navigateurs qui règle ce problème.

Vous pouvez la télécharger ici :

Cette extension vous permet de sélectionner un mot en japonais et de voir sa prononciation, son modèle d’accent chromatique et sa traduction. Certaines entrées sont disponibles en français, mais parfois vous n’aurez que de l’anglais.

Rikaichamp, une extension utile pour l'immersion en japonais
Utilisation de Rikaichamp sur la page d’accueil de Wikipédia Japon

Traducteur

Afin de favoriser votre immersion en japonais, il est utile de disposer d’un outil de traduction. Vous le savez sans doute, Google Traduction n’a pas vraiment bonne presse. La raison en est simple : il fonctionne mal. Néanmoins, nous vous conseillons tout de même d’installer l’application sur smartphone, grâce à la fonction scanner.

De plus, nous vous recommandons de mettre le traducteur DeepL dans vos favoris. Celui-ci va beaucoup nous servir lorsque nous allons commencer à lire des textes en japonais dans les prochaines leçons.

Capture d'écran de Google Translate
Capture de Google Translate. La fonction « Appareil Photo » permet de scanner du texte en japonais.
Outil scanner de Google Translate utilisé pour l'immersion en japonais
Un exemple de la fonctionnalité de « Scanner », avec le mot 日本 (nihon) gribouillé sur un papier

Et les applications ?

Nous vous recommandons de ne pas surcharger votre smartphone d’applications dédiées à l’apprentissage du japonais. Celles que nous conseillons dans notre introduction aux leçons de japonais sont plus que suffisantes.

Dans la prochaine leçon, nous allons commencer une exploration plus profonde des catégories de mots en japonais, en commençant par les mots autonomes sans conjugaison.

Transparence. Le Cherche lettres est un site gratuit financé par les liens affiliés. Lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans un encadré gris comme celui-ci, vous pouvez être redirigés sur des sites d’e-commerce (Amazon, la Fnac, etc.) Nous pouvons alors toucher une commission sur vos achats, sans aucun frais additionnels pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.