Les dix catégories de mots en japonais

Il y a 10 catégories de mots en japonais.

Une catégorie, c’est un peu comme une « nature ». Alors qu’un mot peut changer de fonction dans une phrase, il ne change jamais de nature. Connaître la catégorie d’un mot, c’est aussi savoir comment on peut l’utiliser. C’est donc particulièrement important.

En japonais, on appelle les catégories de mots 品詞 (hinshi), c’est-à-dire « parties du discours ».

Lorsque nous apprenons des langues proches du français, comme l’anglais ou l’espagnol, nous parvenons généralement à deviner intuitivement, sans trop réfléchir, comment un mot peut-être employé.

Cependant, le japonais est fondamentalement différent.

Généralités sur les mots japonais

Les mots japonais n’ont pas de singulier ou de pluriel, et ils n’ont pas non plus de masculin ou de féminin. De plus, la langue japonaise n’a pas d’articles, c’est-à-dire que des mots comme « le », « la », « un », « une » et « les » ou « des » n’existent pas.

Par exemple, le mot 犬 (inu), qui veut dire « chien », peut être traduit, selon le contexte par « une chienne », « des chiens », « le chien », etc.

Pour apprendre le japonais, il est important de découvrir de nouveaux mots, et de s’immerger dans la langue. Un dictionnaire est un outil quasiment incontournable. Vous pouvez opter pour un dictionnaire français-japonais, mais si vous êtes très motivés et prêts à investir, vous avez également la possibilité de choisir un dictionnaire japonais-japonais pour écoliers. Vous pouvez par exemple vous procurer ce pack comprenant un dictionnaire japonais-japonais, un dictionnaire des kanji à connaître à l’issue de l’école primaire et un sac à l’effigie du personnage de manga Détective Conan.

Les deux grandes divisions des catégories de mots en japonais

Pour classer les mots japonais, on utilise deux critères.

D’abord, on vérifie s’ils sont autonomes ou rattachés.

Ensuite, on vérifie s’ils sont avec ou sans conjugaison.

Les deux grands types de mots japonais

Les catégories de mots en japonais sont d’abord divisées en deux grandes familles :

  • Les mots autonomes : 自立語 (jiritsugo).
  • Les mots rattachés : 付属語 (fuzokugo).

Alors que les mots autonomes peuvent former une unité de sens grammaticale (文節 – bunsetsu) à eux seuls, les mots rattachés doivent forcément être… rattachés à un mot autonome.

→ Si vous ne savez pas ce que sont les bunsetsu, notre article sur les échelles d’analyse du texte japonais peut peut-être vous aider.

En fait, le rôle des mots rattachés est souvent de compléter le sens ou d’indiquer la fonction des mots autonomes. Il est donc tout à fait logique qu’ils soient forcément liés à un autre mot.

Le japonais comprend :

  • 8 types de mots autonomes.
  • 2 types de mots dépendants.

L’autre distinction clé : la présence d’une conjugaison

Chacun des deux groupes évoqués plus haut (mots autonomes et mots rattachés) peut être divisé en deux sous-groupes, les mots :

  • Avec conjugaison : 活用がある (katsuyō ga aru).
  • Sans conjugaison : 活用がない (katsuyō ga nai), c’est-à-dire 100% invariables.

Cela fait donc un total de quatre sous-groupes, les mots :

  • Autonomes avec conjugaison (3 catégories de mots).
  • Autonomes sans conjugaison (5 catégories de mots).
  • Rattachés avec conjugaison (1 catégorie de mots).
  • Rattachés sans conjugaison (1 catégorie de mots).

Nous en reparlerons dans une leçon ultérieure, mais le concept de conjugaison en japonais est assez différent de ce que nous connaissons en français. Cependant, il n’y a aucune raison de paniquer, puisqu’il est également nettement plus simple.

Tout d’abord, le japonais n’utilise pas de pronoms personnels (comme je, il, tu, etc.). Vous n’avez pas donc pas besoin de prêter une trop grande attention au sujet lorsque vous conjuguez. Ensuite, les mots avec conjugaison ont nettement moins de formes que les verbes français.

Dans ces leçons, nous privilégions une approche japonaise de la conjugaison. Vous pouvez vous diriger vers des ouvrages comme le Minna no nihongo et ses Notes grammaticales si vous préférez une méthode adaptée au mode de pensée occidental. À vous de voir ce qui vous convient le mieux. Nous vous recommandons néanmoins de ne pas complètement négliger le point de vue des Japonais sur leur propre langue.

Les catégories de mots en japonais autonomes avec conjugaison

Dans ce sous-groupe, on compte :

  • Les verbes : 動詞 (dōshi).
  • Les adjectifs en i : 形容詞 (kēyōshi).
  • Les adjectifs en na : 形容動詞 (kēyōdōshi).
Les catégories de mots en japonais autonomes avec conjugaison

Les catégories de mots en japonais autonomes sans conjugaison

Dans ce sous-groupe, on compte :

  • Les noms : 名詞 (mēshi).
  • Les adverbes : 副詞 (fukushi).
  • Les mots attributifs : 連体詞 (rentaishi).
  • Les conjonctions : 接続詞 (setsuzokushi).
  • Les interjections : 感動詞 (kandōshi).
Catégories de mots en japonais autonomes sans conjugaison

Les auxiliaires

Les auxiliaires, ou 助動詞 (jodōshi), sont des mots rattachés avec conjugaison. Ils viennent généralement se greffer derrière un verbe, un adjectif ou un nom pour en modifier le sens.

Les particules

Quant aux particules, ou 助詞 (joshi), ce sont des mots rattachés sans conjugaison (donc 100% invariables). On les place généralement après un mot ou une phrase pour en indiquer la fonction ou en modifier le sens.

→ Même si nous utilisons des termes français comme « verbes », « noms » ou « adjectifs », restez prudents. En effet, les mots japonais et français ne se comportent pas de la même manière. Il faut savoir mettre les réflexes de francophone de côté. D’ailleurs, vous allez vite remarquer que, contrairement au français, la frontière entre les catégories de mots est assez souple en japonais.

Dans la prochaine leçon, nous allons parler plus en détail des particules.

Cette catégorie de mots en japonais pose souvent problème aux apprenants. Mais ne paniquez pas. Vous devriez vous en sortir sans encombre si vous êtes patients, lisez lentement et cherchez à saisir la logique des choses.

Sources

Hinshi (Wikipédia Japon)

Tango no bunrui (1) jiritsugo to fuzokugo (Kokugō Bunpō)

Illustration de couverture : Akakaage1962 sur Wikimedia Commons.

Transparence. Le Cherche lettres est un site gratuit financé par les liens affiliés. Lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans un encadré gris comme celui-ci, vous pouvez être redirigés sur des sites d’e-commerce (Amazon, la Fnac, etc.) Nous pouvons alors toucher une commission sur vos achats, sans aucun frais additionnels pour vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.