Bases de la prononciation japonaise

N’y allons pas par quatre chemins : la prononciation japonaise est la plus grande difficulté de la langue. Naturellement, cela peut surprendre, puisque le japonais a la réputation d’être assez facile à prononcer. Cependant, il y a une différence entre prononcer d’une part, et avoir le bon rythme et le bon accent d’autre part.

Vous avez besoin d’un dictionnaire français-japonais et japonais-français complet et agréable à consulter ? Celui proposé par Assimil pourrait bien vous intéresser.

Les règles de bases

Pour ce qui est de la prononciation japonaise basique, la transcription latine est en fait relativement fidèle. Toutefois il est important de garder ces règles à l’esprit :

  • Pour les voyelles
    • la prononciation de e est proche du é français.
    • la prononciation du u est une sorte de ou un peu plus fermé, qui tire sur le eu.
  • Pour les consonnes
    • Le g est toujours dur : ge a une prononciation proche de gué.
    • sh équivaut au son ch, comme dans chat.
    • j est appuyé, par exemple ja a une prononciation proche de dja.
    • ch se prononce tch.
    • h est aspiré.
    • f n’est pas identique au h, mais en reste proche. Il faut souffler tandis que les lèvres sont fermées.
    • w se prononce comme « ou ».
    • r est un son intermédiaire entre le l et le r français, qui n’est pas roulé.
    • n est prononcé m lorsqu’il précède les consonnes m, p ou b.

→ Les règles ci-dessus sont de simples généralités. Elles correspondent à ce qui se passe la plupart du temps, mais il y a de nombreuses variations. Vous allez avoir une vision plus précise et plus nuancée de la prononciation japonaise au fur et à mesure que vous regardez des vidéos, écoutez des chansons, etc.

Vous pouvez apprendre les fondamentaux de la prononciation grâce à cette vidéo de la chaîne YouTube Rosalys :

Le rythme de la prononciation japonaise : la more

Si vous avez déjà écouté des chansons traditionnelles en japonais, vous avez peut-être remarqué qu’il y avait une musicalité particulièrement marquée. Évidemment, l’usage d’instruments que nous n’avons pas l’habitude d’entendre comme le shamisen ou le koto rend les morceaux étonnants et attrayants…

Trois shamisen alignés
© Midori sur Wikimedia Commons. Shamisen exposés dans un musée de Kanagawa.

Cependant, c’est bien la langue japonaise en elle-même qui donne ce ton particulier.

Il existe notamment une sorte de rythme précis avec lequel on prononce les mots. C’est la more.

Alors que la syllabe est une unité de son, la more est une unité de temps et de prononciation.

La règle de base est simple : une more permet de prononcer un kana. Si vous ne savez pas ce qu’est un kana, vous pouvez consulter notre article sur le syllabaire japonais.

Par exemple, か (ka) et た (ta) ont exactement la même longueur. De la même manière, le petit tsu ( っ / ッ ) qui représente une consonne doublée dure 1 more.

Il y a toutefois une exception.

Les composés comme みゃ (mya), きょ (kyo), ショ (sho) ou チャ (cha), etc., se prononcent en une seule more.

Notez qu’une syllabe peut contenir plusieurs mores. Prenons un exemple :

  • ケーキ (kēki) est un mot japonais signifiant « gâteau ».
    • Il est composé de deux syllabes : kē – ki.
    • En revanche, il est constitué de trois mores : ke – e – ki.

Il est donc particulièrement important de ne pas confondre syllabe et more. D’ailleurs, connaissez-vous les haïku, ces poèmes courts japonais ? Il vous est peut-être arrivé de lire qu’ils étaient constitués de 17 syllabes, or c’est tout simplement faux : ils sont constitués de 17 mores.

Pour dire more en japonais, on utilise les mots 拍 (haku) ou モーラ (mōra).

Vous pouvez vérifier votre compréhension grâce à cette activité :

Afin de débuter votre apprentissage du japonais, vous pouvez vous tourner vers un manuel simple pensé pour les lycéens, comme le Manekineko niveau 1.

Le vrai défi de la prononciation japonaise : l’accent chromatique

L’accent chromatique (高低アクセント – kōtei akusento) est la vraie difficulté du japonais. La plupart du temps, les personnes qui apprennent la langue en ont entendu vaguement parler, sans vraiment y avoir fait attention.

Chaque more est prononcée à une hauteur particulière.

Les deux règles de base de l’accent chromatique dans la prononciation japonaise

Il existe deux règles de base :

  1. La deuxième more est toujours prononcée à une hauteur différente de la première.
  2. Il ne peut y avoir qu’un seul gain de hauteur au sein d’un même mot.

Les quatre modèles d’accent chromatique

De ce fait, il existe quatre modèles d’accent chromatique :

→ Dans les schémas ci-dessus, vous remarquez la présence du petit mot が. Il s’agit d’une particule. C’est une catégorie de mots dont nous allons discuter prochainement. La hauteur à laquelle on prononce la particule varie en fonction du schéma.

Dans le 平板型 (heibangata) ou modèle heiban, on prononce la première more plus bas que la seconde. Ensuite, on garde la même hauteur, y compris pour la particule.

Quant au 頭高型 (atamadakagata) ou modèle atamadaka, on prononce la première more plus haut que la seconde. Ensuite, on garde la même hauteur, y compris pour la particule.

Dans le 中高型 (nakadakagata), ou modèle nakadaka, on prononce la première more plus bas que la seconde, puis on redescend avant la fin du mot et on garde ensuite la même hauteur, y compris pour la particule.

Enfin, dans le 大高型 (oodagakata) ou modèle oodagaka, on fait exactement la même chose que dans le modèle heiban : on prononce la première more plus bas que la seconde, puis on garde la même hauteur. En revanche, si le mot est suivi d’une particule, on redescend pour prononcer la particule.

Comment connaître le modèle d’un mot

Chaque mot peut adopter une de ces quatre formes. Comment savoir laquelle ? La solution la plus rapide est de se renseigner dans un dictionnaire japonais-japonais, comme le Wiktionary (entièrement gratuit).

Sachez cependant qu’il existe des règles ou des indices qui permettent de déduire la prononciation de la majorité des mots. En revanche, il s’agit d’un domaine bien trop vaste pour ce seul article ! Si vous êtes curieux et motivés, des livres, sites web et chaînes YouTube en parlent.

Une Introduction à l’intonation japonaise est disponible en français. Cet ouvrage, même s’il reste simple et généraliste, est beaucoup plus précis que cet article et constitue un excellent point de départ.

Si vous cherchez des vidéos sur l’accent chromatique sur YouTube, privilégiez celles proposées par des natifs Japonais. Malheureusement, il y en a peu en français, mais il en existe en anglais, comme celle-ci, de la chaîne Japanese Ammo with Misa :

→ Pour avoir plus de détails ainsi que des échantillons sonores, nous vous invitons également à découvrir l’article L’accent et le rythme en japonais sur le site web apprendrelejaponais.online, animé par Izumi, native d’Ōsaka.

Différencier les homonymes grâce à la prononciation japonaise

La langue japonaise comprend assez peu de sons, et se concentre essentiellement sur des syllabes simples. De ce fait, il y a de nombreux homonymes. Par exemple, 箸 (hashi) signifie « baguette », tandis que 橋 (hashi) signifie « pont ». Vous pouvez avoir l’impression qu’ils se prononcent de la même façon. Or, ce n’est pas le cas !

  • 箸 se prononce ハ↘シ (ha↘shi).
  • 橋 se prononce ハ↗シ↘ (ha↗shi↘).

Certes, dans l’immense majorité des cas, le contexte permet de savoir ce que vous dites. Néanmoins, faire attention à ce genre de détails donnera à votre japonais un air plus naturel et travaillé.

Une affaire de dialectes

La langue japonaise que l’on apprend dans les Universités ou dans les manuels se nomme en fait le 標準語(hyōjungo). Cela signifie littéralement « langue standard ». Toutefois, dans la vie quotidienne, les Japonais utilisent plutôt le dialecte de leur région.

Or, les règles de prononciation ne sont pas forcément les mêmes que celles de la langue standard.

Pour vous en convaincre, il suffit de regarder la carte ci-dessous. Elle présente les différents types d’accent.

Ce que nous avons dit dans cet article ne s’applique qu’à la langue standard.

L’importance de l’accent dans la prononciation japonaise

Après avoir lu toutes ces informations, vous avez peut-être une question à l’esprit.

À quel point-est il important de maîtriser le rythme et l’accent chromatique ?

La réponse dépend entièrement de vos objectifs. Si vous apprenez le japonais pour lire des manga et regarder des anime, vous n’avez même pas besoin de vous y intéresser. Alors que si vous rêvez de voyager, voire vivre ou travailler au Japon, mieux vaut faire quelques efforts.

Ces cours écrits ne peuvent pas vous donner les clés de la prononciation. Il faudra donc écouter du japonais dès que vous en avez l’occasion. Dans la prochaine leçon, nous allons vraiment commencer à parler de grammaire japonaise, en abordant les cinq échelles d’analyse du texte.

Recommandations

Nous vous invitons à découvrir les outils d’apprentissage suivants :

Meilleures ventes Amazon sur les verbes japonais
1
600 Basic Japanese Verbs: The Essential Reference Guide

600 Basic Japanese Verbs: The Essential Reference Guide

Amazon
18.63
2
Japanese Verbs (Super Reviews Study Guides) (English Edition)

Japanese Verbs (Super Reviews Study Guides) (English Edition)

Amazon
5.58
3
Japanese Verbs: A Quickstudy Laminated Reference Guide

Japanese Verbs: A Quickstudy Laminated Reference Guide

Amazon
7.92
4
Oxford Japanese Grammar and Verbs

Oxford Japanese Grammar and Verbs

Amazon
16.75
5
The Handbook of Japanese Verbs

The Handbook of Japanese Verbs

Amazon
14.72
Meilleures ventes Amazon sur le shintō
1
Aux sources du Japon : Le Shinto

Aux sources du Japon : Le Shinto

Amazon
13.99
2
Le Shinto, la source de l'esprit japonais

Le Shinto, la source de l'esprit japonais

Amazon
16.50
3
NA Shinto Religion Symbole Japon Shintoïstes Japonais Shintoïsme Blanc Tasse À Café Tasse

NA Shinto Religion Symbole Japon Shintoïstes Japonais Shintoïsme Blanc Tasse À Café Tasse

Amazon
15.66
4
Shinto: Sagesse et pratique

Shinto: Sagesse et pratique

Amazon
20.00
5
TOMOE MITSUDOMOE - Symbole du ShINTO japonais YIN YANG T-Shirt

TOMOE MITSUDOMOE - Symbole du ShINTO japonais YIN YANG T-Shirt

Amazon
15.99

Si vous appréciez notre travail, le meilleur moyen de nous aider est de cliquer sur les liens ci-dessus. Nous pourrons alors toucher des commissions sur vos achats, même si vous commandez d’autres produits que ceux indiqués. C’est ce qui nous permet de financer ce site 100% gratuit, et nous vous en remercions.

Conclusion

Merci d’avoir lu cet article !

Vous avez la possibilité de découvrir nos cours de japonais les plus récents sur cette page. Pour avoir une approche structurelle et organisée de la langue, nous vous invitons à suivre notre parcours grammaire.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez suggérer des modifications, n’hésitez pas à profiter de l’espace commentaires ci-dessous. Vous pouvez également nous contacter sur les réseaux sociaux (Instagram/Facebook/Twitter).

Nos sources sur la prononciation japonaise

Accent chromatique japonais (Wikipédia)

Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez nous aider en le partageant :

Transparence. Le Cherche lettres est un site gratuit financé par les liens affiliés. Lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans un encadré gris comme celui-ci, vous pouvez être redirigés sur des sites d’e-commerce (Amazon, la Fnac, etc.) Nous pouvons alors toucher une commission sur vos achats, sans aucun frais additionnels pour vous.

C’est également le cas lorsque vous cliquez sur les liens de produits Meilleures ventes, ou sur les boutons « Vérifier » situés sous les titres et images de livres.

Erreurs et améliorations. Certains de nos articles peuvent, involontairement, contenir des informations erronées ou des fautes d’orthographe. Parfois, ils ont simplement besoin d’être améliorés pour gagner en clarté. C’est pourquoi nous avons une politique de relecture permanente. En savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.